Le Vin du Perron s’éteint…

Date : 30/10/2021


La secrétaire de l’Union, Carine JACQUET, nous fait part de la dissolution de la Confrérie du Vin du Perron de Statte.

Cette confrérie créée en novembre 1971 disparaît donc à l’aube de son 50ème anniversaire.

Il faut dire que le décès de son Grand Maître, Camille DELVAUX, le 15 avril 2018, avait porté un coup dur à cette vieille confrérie dont il était le moteur. Le récent décès du Chambellan, Jacques TYIOU, a achevé de mettre à mal le « Vin du Perron ».

C’est avec une certaine émotion que les anciens ont appris cette nouvelle. Nous nous rappellerons les bons moments passés lors de leur chapitre d’avril dans leur fameux caveau.

Ils organisaient aussi chaque année en novembre, un « Chapitre des Catherinettes » au cours duquel ils n’intronisaient que des dames.

On n’oubliera pas non plus le jumelage avec la Confrérie de la Quiche Prépontoise et de la Mirabelle de Metz où une forte délégation s’était rendue en car, emmenée par Anne-Marie LIZIN, le bouillant bourgmestre de Huy.

Une page se tourne et nous sommes certains que les anciens, Nicolas, Jacques, Joseph, Jean-Marie, Freddy et d’autres auront le cœur gros de voir disparaître leur association.

Adieu les « Stattis » et merci pour tout.

La secrétaire de l’Union, Carine JACQUET, nous fait part de la dissolution de la Confrérie du Vin du Perron de Statte.

Cette confrérie créée en novembre 1971 disparaît donc à l’aube de son 50ème anniversaire.

Il faut dire que le décès de son Grand Maître, Camille DELVAUX, le 15 avril 2018, avait porté un coup dur à cette vieille confrérie dont il était le moteur. Le récent décès du Chambellan, Jacques TYIOU, a achevé de mettre à mal le « Vin du Perron ».

C’est avec une certaine émotion que les anciens ont appris cette nouvelle. Nous nous rappellerons les bons moments passés lors de leur chapitre d’avril dans leur fameux caveau.

Ils organisaient aussi chaque année en novembre, un « Chapitre des Catherinettes » au cours duquel ils n’intronisaient que des dames.

On n’oubliera pas non plus le jumelage avec la Confrérie de la Quiche Prépontoise et de la Mirabelle de Metz où une forte délégation s’était rendue en car, emmenée par Anne-Marie LIZIN, le bouillant bourgmestre de Huy.

Une page se tourne et nous sommes certains que les anciens, Nicolas, Jacques, Joseph, Jean-Marie, Freddy et d’autres auront le cœur gros de voir disparaître leur association.

Adieu les « Stattis » et merci pour tout.