Les voeux du Président et du bureau de l'Union

Date : 23/12/2020


 

Chères Consœurs, chers Confrères.

  

La mauvaise année 2020 va bientôt se clôturer. Enfin ! Il y a eu tant de choses négatives depuis le mois de mars, en plusieurs vagues : un virus terrifiant, la mort qui se rappelle à nous, qui frappent des parents, des amis, les confinements que nous endurons, les commerces, les restos, les bistrots dont les portes doivent fermer ; des fermetures qui font mal, très mal… Pour positiver un peu, on peut se dire aussi que nos éloignements nous rapprocheront un jour de l’an prochain, parce qu’on apprécie d’autant plus la proximité, la convivialité, la bonne ambiance sociale ou familiale, dès qu’on ne peut plus les vivre provisoirement… Chacun de nous a pu se rendre compte de ce qui était essentiel à notre santé physique et mentale, à notre bien-être de bons vivants !

Plutôt des levures que le virus, telle fut toujours notre devise ! C’est pourquoi, ces dix derniers mois, nous n’avons jamais renoncé à organiser des réunions et les festivités du 50ème anniversaire ! Salles, traiteurs, animations, cadeaux ont été maintes fois réservés ou préparés… Mais chaque fois, il a fallu baisser pavillon devant la hausse des taux de contamination, du nombre de malades en réanimation et des contraintes légales anti-Covid ! Même si les premiers mois de 2021 s’annoncent difficiles, nous maintenons notre volonté de nous revoir dès que légalement et prudemment ce sera possible, dans le respect des gestes barrière. Tous les membres du Bureau se joignent à moi pour vous adresser leurs vœux adaptés, réalistes : non pas un Joyeux Noël, mais un Noël au cours duquel le coronavirus ne s’accrochera à personne d’entre vous comme les boules à un sapin ; non pas une bonne année mais une année meilleure, au cours de laquelle vous garderez la santé, la vôtre ainsi que celle des êtres qui vous sont chers.

 

Le Président de l'Union et les membres du Bureau Exécutif

Chères Consœurs, chers Confrères

La mauvaise année 2020 va bientôt se clôturer. Enfin ! Il y a eu tant de choses négatives depuis le mois de mars, en plusieurs vagues : un virus terrifiant, la mort qui se rappelle à nous, qui frappent des parents, des amis, les confinements que nous endurons, les commerces, les restos, les bistrots dont les portes doivent fermer ; des fermetures qui font mal, très mal… Pour positiver un peu, on peut se dire aussi que nos éloignements nous rapprocheront un jour de l’an prochain, parce qu’on apprécie d’autant plus la proximité, la convivialité, la bonne ambiance sociale ou familiale, dès qu’on ne peut plus les vivre provisoirement… Chacun de nous a pu se rendre compte de ce qui était essentiel à notre santé physique et mentale, à notre bien-être de bons vivants !

Plutôt des levures que le virus, telle fut toujours notre devise ! C’est pourquoi, ces dix derniers mois, nous n’avons jamais renoncé à organiser des réunions et les festivités du 50ème anniversaire ! Salles, traiteurs, animations, cadeaux ont été maintes fois réservés ou préparés… Mais chaque fois, il a fallu baisser pavillon devant la hausse des taux de contamination, du nombre de malades en réanimation et des contraintes légales anti-Covid ! Même si les premiers mois de 2021 s’annoncent difficiles, nous maintenons notre volonté de nous revoir dès que légalement et prudemment ce sera possible, dans le respect des gestes barrière.

Tous les membres du Bureau se joignent à moi pour vous adresser leurs vœux adaptés, réalistes : non pas un Joyeux Noël, mais un Noël au cours duquel le coronavirus ne s’accrochera à personne d’entre vous comme les boules à un sapin ; non pas une bonne année mais une année meilleure, au cours de laquelle vous garderez la santé, la vôtre ainsi que celle des êtres qui vous sont chers.

Le Président de l'Union et les membres du Bureau Exécutif