Présentation

GRAND-MAITRE.jpg

La Confrérie du Roux a pris son envol en 1991.

 

Elle prône, depuis cette date, tous les fromages au lait de brebis affinés à Ayeneux, en particulier le "Roux des Carmes".

 

Protagoniste et animateur durant plusieurs années du jumelage des villages d’Ayeneux et de Mellecey (village bourguignon), Paul BOUQUET, qui terminait les préparatifs des premières fêtes, voulut conclure l’amitié de ces deux villages en promouvant les spécialités de leur terroir.

 

Ainsi, enrôlant dans cette nouvelle aventure quelques compères, en 1990, il entreprit la création de la Confrérie qui unira, pour sceller cette amitié naissante, deux produits de bouche qui se complètent merveilleusement : « le fromage (de chez nous) une nouvelle création … à l’époque : Le Roux des Carmes » et « le vin (de chez eux) une nouvelle appellation … à l’époque : Côte Chalonnaise».

 

C’est ainsi qu’à la veille des premières fêtes de jumelage, les huit premiers Chevaliers du Roux, après avoir fait leur promesse, ont été élevés au titre de Pairs par le Grand Maître Fondateur et que peu après, devant un parterre de Bourguignons et de Liégeois, ils ont tenu leur premier Chapitre Extraordinaire.

 

Aujourd’hui, la confrérie s’honore de près de 1.000 Chevaliers du Roux qui comme eux ont fait promesse de toujours faire honneur au Roux des Carmes et de prôner ses délicates attentions envers la Côte chalonnaise de Mellecey.

 

Les dignitaires, douze actuellement outre le Grand Maître, animent la confrérie et participent à son rayonnement. Leur enthousiasme les mène à la rencontre de femmes et d’hommes dans tous les coins de Belgique et de France, avec qui ils partagent les mêmes valeurs : terroir et fraternité.

 

La preuve en est que ces dernières années, c’est plus de septante sorties qu’ils ont effectuées chaque année chez des Confrères et qu’à Ayeneux, lors de leur Chapitre Solennel, tous les deux ans au mois de mai, ils accueillent les Dignitaires de près de quatre-vingts confréries en tenue d’apparat dont plus de trente viennent de France et les autres de toutes les provinces belges.

 

Et ils ne s’arrêtent pas là, puisqu’ils participent aussi à des grands rassemblements, des foires et des marchés où ils présentent leurs fromages sous diverses formes.

 

La première préoccupation de la Confrérie est donc de communiquer son enthousiasme pour ces deux richesses. Sa deuxième préoccupation, c’est "être d'un pays et fier de l'être" et s'enrichir de découvertes et d'amitiés confraternelles. Et à ces préoccupations, elle s'est adjointe un but philanthropique, participer à des projets d'institutions qui soulagent la maladie ou le handicap et en particulier celles qui ont en charge des enfants.

 

Voilà donc toute sa philosophie : gastronomie, amitié, partage.

Chaque année, la Confrérie tient plusieurs chapitres. Tous sont ouverts au public.

Un reportage complet sur notre dernier chapitre du 18 mai 2019 peut être regardé en cliquant ici.



CONFRERIE-NEW-JPG

Consultez

Le site de la Province de Liège



Le site d'Union des confréries


Le site du Grand Conseil de la Tradition gastronomique et culturelle de Wallonie et de Bruxelles